AFIN QUE NOUS PUISSIONS VOUS OFFRIR UN CONTENU ADÉQUAT, VEUILLEZ CONFIRMER:
Vous allez être dirigé vers votre espace.
Ce contenu n'est accessible qu'aux professionnels de santé.
Vous allez être dirigé vers votre espace.

feeding-difficulties

Nutrition
Difficultés d’alimentation

Emily S.
EMILY PARLERA DES DIFFICULTÉS D’ALIMENTATION ET DES BESOINS NUTRITIONNELS D’UN ENFANT ATTEINT DE  PC:
«Ce n’est pas facile, mais vous finissez par établir une routine...»

La paralysie cérébrale et l'alimentation


Vous savez peut-être déjà que les enfants atteints de paralysie cérébrale (PC) ont souvent des difficultés à se nourrir. Cela est dû au fait que la PC altère les mouvements et le contrôle des muscles; or, manger requiert l’utilisation d’un grand nombre de groupes musculaires (en particulier les muscles du visage).

«Il a de la difficulté à se nourrir depuis sa naissance; tout ce qu’il buvait ressortait aussitôt.»
Emily S.

Il est important d’informer votre équipe soignante si votre enfant a de la difficulté à se nourrir, en particulier si cela dure depuis un certain temps. L’apport nutritionnel de votre enfant pourrait être insuffisant et cela pourrait nuire à sa croissance et à son développement.

Si c’est le cas, l’équipe de professionnels de la santé de votre enfant pourra vous aider à établir un plan nutritionnel.

Il est important de rappeler que les besoins de votre enfant vont évoluer au fil des ans. Consultez votre équipe soignante avant de faire l’essai de quelque chose de nouveau ou de modifier le régime alimentaire de votre enfant.

Votre professionnel de la santé pourrait vous poser quelques questions pour en apprendre davantage sur les habitudes alimentaires de votre enfant ou ses comportements durant les repas. Voici un aperçu de questions qu’on pourrait vous poser:

  • Combien de temps vous faut-il pour nourrir votre enfant?
  • Comment décririez-vous les repas?
  • Votre enfant prend-il du poids comme prévu?
  • Comment décririez-vous la respiration de votre enfant, pendant et après les repas? À titre d’exemple, votre enfant est-il essoufflé ou tousse-t-il lorsqu’il mange ou qu’il boit?

Selon vos réponses, votre professionnel de la santé vous recommandera la solution qui saura le mieux répondre aux besoins nutritionnels de votre enfant.

«Le fait que votre enfant ne mange pas peut vous amener à agir d’une manière irréfléchie... Je ne mangeais plus parce que mon enfant ne pouvait pas manger.»

- Miriam, mère de Yehoshua

Qu’est-ce que la dysphagie?


La dysphagie, un terme médical désignant une difficulté à avaler, est le trouble de l’alimentation le plus répandu chez les enfants atteints d’une paralysie cérébrale de modérée à grave. La dysphagie peut faire en sorte que votre enfant soit incapable de manger et boire suffisamment chaque jour pour atteindre son plein potentiel de développement et de croissance, ou l’exposer à un risque de malnutrition ou de déshydratation.


Chez certains enfants qui présentent une dysphagie, des aliments ou des liquides peuvent même emprunter le mauvais conduit et pénétrer dans les voies respiratoires. Le terme médical pour décrire ce problème est «aspiration»; il peut s’ensuivre des problèmes respiratoires tels qu’une pneumonie ou une infection des voies respiratoires.


Si votre enfant a de la difficulté à avaler, il pourrait présenter certains des signes suivants lorsqu’il mange ou boit1:

Signes physiques


  • Tousse ou s’étouffe en mangeant
  • Lorsque votre enfant mange ou boit, la couleur de son visage change
  • Se fatigue durant les repas
  • A de la difficulté à garder les aliments dans sa bouche
  • Garde une quantité excessive d’aliments dans sa bouche
  • Tousse pendant et après les repas
  • Ne prend pas de poids
  • Transpire durant les repas

Comportements


  • L’enfant change ses habitudes au moment de manger ou de boire, soudainement ou progressivement
  • Refuse de manger
  • Évite certains aliments ou boissons
  • Prend beaucoup de temps pour manger ou boire
  • Veut manger seul

Parlez à votre professionnel de la santé si vous remarquez l’un ou l’autre de ces signes chez votre enfant ou si vous avez d’autres questions au sujet de sa capacité à avaler.

La modification de la texture des aliments et de l’épaisseur des liquides que votre enfant boit et mange peut l’aider à avaler sans danger et à ingérer les éléments nutritifs dont il a besoin pour grandir.

Les aliments solides doivent parfois être hachés, émincés ou réduits en purée alors que les boissons et autres liquides doivent parfois être épaissis pour faciliter le travail de la bouche et normaliser la déglutition. La texture des aliments et l’épaisseur des liquides peuvent varier selon les besoins de votre enfant. Votre professionnel de la santé pourra vous conseiller sur la texture qui convient à votre enfant.

→CONSULTEZ LA SECTION SUR LES STRATÉGIES NUTRITIONNELLES


Références:

  1. Arvedson JC. Feeding children with cerebral palsy and swallowing difficulties. Eur J Clin Nutr. 2013;67 Suppl 2:S9-12.

Comprendre le reflux gastro-oesophagien (RGO)


Votre enfant peut aussi avoir des reflux, un trouble également appelé reflux gastro-oesophagien (RGO). L’enfant qui a des RGO peut avoir l’impression que le contenu de son estomac remonte dans sa gorge. Cela peut être très désagréable et peut changer l’état d’esprit de votre enfant à l’égard de l’alimentation. Votre professionnel de la santé peut prescrire des médicaments précis pour traiter le RGO.


Certaines modifications pourraient également être bénéfiques, par exemple placer votre enfant dans une bonne position lorsqu’il mange et éviter de le coucher immédiatement après les repas.

Soyez à l’affût d’autres problèmes

Votre enfant pourrait aussi présenter d’autres problèmes associés à la PC, notamment les suivants :

Constipation

La constipation est un autre problème fréquent chez les enfants atteints de PC. Elle peut être présente chez jusqu’à 74 % des enfants ayant une incapacité grave1. Parmi les facteurs pouvant y contribuer, mentionnons les suivants1:

  • Réduction de l’apport de liquides et de fibres
  • Selles anormales
  • Périodes prolongées sans selles
  • Anomalies squelettiques
  • Diminution du tonus musculaire (hypotonie généralisée)

Une constipation fréquente peut mener à des nausées chroniques, des vomissements récurrents, des douleurs abdominales et, finalement, une réduction de l’apport alimentaire1.

Un enfant constipé peut refuser de manger à cause de la douleur qu’il ressent dans le ventre, et son apport en éléments nutritifs pourrait de ce fait ne pas être suffisant pour assurer une croissance et un développement adéquats1.

Obésité

Les enfants dont la mobilité est limitée présentent un risque accru d’obésité. Demandez conseil à votre professionnel de la santé pour établir un plan d’alimentation personnalisé adapté à votre enfant.


Références:

  1. Penagini F et coll. Dietary Intakes and Nutritional Issues in Neurologically Impaired Children. Nutrients. 2015;7(11):9400-15.