TROUBLES NEUROLOGIQUES CHEZ L’ENFANT

On parle de troubles neurologiques chez le nourrisson et l’enfant pour désigner notamment les diagnostics de paralysie cérébrale, d’épilepsie ou d’amyotrophie spinale. Un bon diagnostic, un traitement médical continu et un apport nutritionnel suffisant sont importants pour la prise en charge de ces maladies.

Les maladies neurologiques peuvent être très inquiétantes chez l’enfant. Cette vaste catégorie regroupe différentes maladies pouvant être causées par de multiples facteurs, qui peuvent nuire au bon développement cérébral de l’enfant. Les maux de têtes persistants ou les migraines, les retards du développement ou les retards moteurs, le syndrome de la Tourette, la paralysie cérébrale et l’autisme sont quelques exemples de troubles neurologiques fréquents. Certaines de ces maladies ont des origines génétiques, d’autres sont provoquées par des lésions ou des pathologies; enfin, dans certains cas, la cause demeure inconnue. L’une des raisons pour lesquelles les troubles neurologiques chez l’enfant sont si inquiétants est le fait que le système nerveux, le cerveau et la moelle épinière de l’enfant sont encore en développement. Heureusement, grâce à un diagnostic et un traitement adaptés, la majorité de ces maladies peuvent être soignées, de sorte que l’enfant peut grandir normalement jusqu’à l’âge adulte. Bien que le diagnostic et le traitement soient spécifiques à chaque maladie, il existe toutefois un facteur commun qui peut aider à la prise en charge des symptômes: la nutrition. Par exemple, dans le cas de la paralysie cérébrale, une pathologie qui entrave le développement moteur, il est important d’évaluer les besoins nutritionnels et de déterminer les moyens d’ingestion possibles, compte tenu des difficultés d’alimentation dues au déficit des fonctions orales et motrices. Nestlé Health Science propose des solutions nutritionnelles pédiatriques pour aider à subvenir aux besoins nutritionnels de ces enfants.

Lire plus
Fermer

À la naissance, la majorité des cellules cérébrales de l’adulte sont déjà présentes chez le nouveau-né. Le développement des liaisons entre les cellules cérébrales (neurones) est à son apogée au cours des premières années de la vie.

<h2>Diagnostiquer les troubles neurologiques</h2>

DIAGNOSTIQUER LES TROUBLES NEUROLOGIQUES

Il peut être difficile de dépister les troubles neurologiques chez le jeune enfant, étant donné que celui-ci n’est pas en mesure de décrire clairement les symptômes et le ressenti qui pourraient indiquer la cause possible du problème. Heureusement, les médecins spécialisés en neurologie pédiatrique sont bien formés à explorer toutes les raisons pouvant expliquer la présence chez un enfant de certains symptômes indicateurs d’un trouble neurologique.

<h2>La nutrition et le cerveau</h2>

LA NUTRITION ET LE CERVEAU

Le cerveau d’un adulte utilise environ 20 % du taux métabolique au repos d’une personne moyenne et, chez les enfants, cette valeur est encore plus élevée. La quantité d’énergie utilisée par le cerveau d’un enfant augmente de la naissance à peu avant la puberté et atteint un pic d’environ 43 %. C’est pourquoi il est particulièrement important de veiller à un apport nutritionnel suffisant chez les nourrissons et les enfants pour alimenter en énergie le cerveau en plein développement.

<h2>Des activités stimulantes pour le cerveau</h2>

DES ACTIVITÉS STIMULANTES POUR LE CERVEAU

L’environnement des bébés et des enfants en bas âge, surtout au cours de leurs premières années, aura probablement une forte influence sur la façon dont leur cerveau se développera pour le reste de leur vie. Des activités simples, comme parler à un jeune enfant ou lui lire une histoire, contribuent à stimuler le développement du cerveau.