FAIBLE APPÉTIT/RETARD DE CROISSANCE

Un retard staturopondéral ou retard de croissance peut être diagnostiqué chez l’enfant lorsque son poids ou sa prise de poids sont nettement inférieurs à la moyenne constatée pour les enfants du même âge et du même sexe.

La croissance est très rapide au cours des premiers mois de la vie. Toutefois, dans certains cas, des nourrissons et des enfants peuvent rester sous la courbe de croissance attendue en raison d’une pathologie sous-jacente ou de troubles de l’alimentation. De nombreux nourrissons rattrapent ce retard naturellement et atteignent leur potentiel de croissance normale. Pour ceux qui n’y parviennent pas, un diagnostic de retard staturopondéral peut être établi.

Le retard staturopondéral, ou retard de croissance pendant l’enfance, est une conséquence de la sous-nutrition et peut être causé par diverses maladies ou affections potentielles. Par exemple, des anomalies congénitales, des troubles neurologiques, des infections ou un faible poids à la naissance, mais aussi des facteurs environnementaux, comme les mauvaises habitudes alimentaires ou les problèmes familiaux, peuvent être des facteurs contributifs du retard staturopondéral.

Il est aussi important de garantir un apport nutritionnel adéquat que de traiter le problème sous-jacent. En effet, un apport suffisant en éléments nutritifs le plus tôt possible peut contribuer à un meilleur développement physique et mental de l’enfant. Dans de nombreux cas, une alimentation riche en éléments nutritifs est recommandée de sorte que l’enfant puisse rattraper son retard de croissance et de prise de poids. Chez les nourrissons, il suffit d’allaiter plus fréquemment. Pour les nourrissons au biberon ou les enfants plus âgés, d’autres techniques ou des préparations spéciales peuvent être nécessaires.

Nestlé Health Science s’est donné pour mission de proposer aux nourrissons et aux enfants présentant un retard staturopondéral des solutions nutritionnelles sur mesure afin de les aider à satisfaire leurs besoins nutritionnels pour qu’ils puissent grandir et se développer normalement.

Lire plus
Fermer

Les variations de croissance sont normales chez les enfants

Au cours des deux premières années de la vie, environ un quart des enfants qui, par la suite, grandissent normalement présentent une diminution de leur poids ou de leur taille par rapport à une courbe de croissance normale et suivent ensuite cette courbe basse. Dans la plupart des cas, cette variation de croissance est normale et ne peut pas être considérée comme un retard staturopondéral. Néanmoins, toute diminution du poids devrait faire l’objet d’un examen par un professionnel de la santé.

Faire le plein de calories

FAIRE LE PLEIN DE CALORIES

Les nourrissons et les enfants chez lesquels un retard staturopondéral est diagnostiqué peuvent avoir besoin de jusqu’à 150 % de l’apport calorique quotidien recommandé1 pour leur prise de poids escomptée (et non leur prise de poids réelle). Chez les nourrissons, il est possible d’atteindre cet apport en concentrant davantage les préparations ou, lorsqu’ils sont plus âgés, en ajoutant des céréales de riz aux aliments en purée. Chez les tout-petits, l’alimentation habituelle peut être complétée par des aliments riches en lipides, comme le fromage, le beurre ou les huiles. Continuer à leur donner du lait entier ou leur faire manger du yogourt de lait entier est une autre stratégie pour augmenter l’apport calorique.


1. Krugman SD, Dubowitz H. Failure to Thrive. Am Fam Physician. 2003: 68(5):879-884.

Tenir un journal

TENIR UN JOURNAL

Étant donné que les nourrissons ont besoin de presque trois fois plus d’énergie que les adultes (en calories par kilogramme de poids corporel), il est facile de comprendre qu’un retard de croissance peut apparaître très rapidement si leur apport nutritionnel n’est pas suffisant. Consigner dans un journal le type et la quantité des aliments consommés par un enfant sur une période de trois jours permet de quantifier l’apport calorique.

Les jus de fruits, à consommer avec modération

LES JUS DE FRUITS, À CONSOMMER AVEC MODÉRATION

Chez les tout-petits et les enfants plus âgés présentant un retard staturopondéral, la consommation de jus de fruits devrait être limitée à 180 à 350 ml par jour. Les jus et les boissons à base de jus peuvent contribuer à un retard de croissance, car ils diminuent l’appétit pour des aliments plus riches en éléments nutritifs et limitent donc l’apport calorique chez l’enfant.