Noter ce que l’on mange

maladie intestinale inflammatoire 2

Noter ce que l’on mange

L’alimentation ne déclenche pas les MICI, mais peut en aggraver les symptômes. Les patients réagissent différemment à certains aliments. Pour déterminer quels aliments éviter, il peut être utile de consigner ses menus dans un journal, ainsi qu’une description des symptômes. Ainsi, les aliments problématiques qui déclenchent une aggravation des symptômes peuvent être déterminés et évités à l’avenir. En outre, ce journal est utile au médecin ou au diététiste pour adapter le régime aux besoins du patient.